Luttons contre le gaspillage alimentaire !

Challenge "Gaspillage alimentaire - On mène l'enquête !"

Cette action s’inscrit dans le cadre du Plan de Relance de la Wallonie (projet n°171). 

Alors que l’ampleur du gaspillage alimentaire se révèle et que la conscience des enjeux environnementaux, éthiques et économiques du phénomène s’éveille, les cuisines de collectivités apparaissent comme un levier incontournable de la lutte. C’est da ns ce contexte qu’est né le challenge « Gaspillage alimentaire : menons l’enquête » ! 

Ce projet qui concilie apprentissage ludique et action concrète, s’adresse aux élèves et jeunes des écoles maternelles, primaires et secondaires de Wallonie.

36 écoles ont été sélectionnées, chacune choisissant une classe dont les élèves deviendront d’authentiques ambassadeur.rice.s de l’anti-gaspi !

L’accompagnement se déroule pendant l’année scolaire 2023-2024 qui sera rythmée par plusieurs animations et missions. Il s’agit d’une démarche coopérative et motivante qui permet grâce aux connaissances accumulées et aux indices récoltés de changer les pratiques, à la cantine, comme à la maison.

Ces expériences vécues dans les 36 écoles pilotes serviront à créer trois mallettes pédagogiques, chacune adaptées à la tranche d’âge concernée et qui, disponibles en libre accès, permettront aux autres établissements de s’engager dans l’action à leur tour !

Deux journées anti-gaspi seront organisées les 26 mars 2024 et 2 avril 2024, afin de réunir les classes ambassadrices des quatre coins de la Wallonie !

Découvrez les 36 écoles pilotes !

Lot 1 - Classes de 3e maternelle à la 2e primaire (5-7 ans)

Brabant wallon

Il n’y a pas de classes en province du Brabant Wallon pour ce lot.

Hainaut

  • Chouette école des Landelies

  • Ecole communale de Virelles (Chimay)

Liège

  • EFC de la Jeunesse

Luxembourg

  • Ecole communale d’Hatrival (Saint-Hubert)

Namur

  • Ecole communale de Bohan

Structure accompagnatrice :

Lot 2 - Classes de la 3e primaire à la 6e primaire (8-11 ans)

Brabant wallon

  • Ecole communale de Bousval (Genappe)
  • Ecole communale de Rosières

Hainaut

  • Groupe scolaire les pépinières (Lesdain)
  • Ecole communale du Château 

  • Ecole Libre Saint-Joseph Rumes
  • Ecole communale de Huissignies

  • IMP René Thône
  • Site éducatif Pierre de Courbetin

  • Ecole communale de Péronnes Charbonnages
  • Ecole communale de Luingne (Mouscron)

Liège

  • Ecole communale de Clavier
  • Ecole communale fondamentale Meeffe-Ambresin

  • La Buissonnière 
  • Ecole Saint-Joseph

  • Ecole communale de Wegnez Centre
  • Ecole communale de Wanze
  • Ecole communale Marguerite Gevaert (Seraing)
  • Ecole fondamentale Libre Saint-Pierre

Luxembourg

  • Ecole communale de Mussy-la-ville

  • EFCF le Bois Haut
  • Ecole communale d’Orgeo

Namur

  • Ecole communale d’Erpent

  • EFAWBE Croix-Scaille
  • Ecole communale de Rhisnes « Le Ry d’Argent »
  • Ecole communale Isnes Gembloux II
  • Ecole communale de Heure

Structure accompagnatrice :

Lot 3 - Classes de la 1re secondaire à la 4e secondaire (12-15 ans)

Brabant wallon

Il n’y a pas de classes en province du Brabant Wallon pour ce lot.

Hainaut

  • Institut Saint-Charles Dottignies
  • IMP René Thône

  • IPES de Ghlin 

Liège

Luxembourg

Namur

Il n’y a pas de classes en Province de Namur pour ce lot

Structure accompagnatrice :

Le gaspillage alimentaire dans les grandes lignes

Les enjeux de la lutte contre le gaspillage alimentaire sont d'ordre :

Environnemental : parce que le gaspillage, ça pollue ! Cette pollution est d’abord engendrée de manière directe par la production de méthane. Ensuite, le gaspillage pollue indirectement via les émissions générées par la production, la transformation et le stockage de cette nourriture qui finira à la poubelle. De nombreuses ressources naturelles précieuses rentrent également dans l’équation.  La COP15 met également en exergue les effets néfastes de cette surconsommation des ressources et de cette production non durable sur la perte de la biodiversité sans précédent à laquelle la planète se trouve confrontée. 

Economique : parce que le gaspillage, ça coûte ! Le montant de ces coûts au niveau de l’Union européenne s’élève à 143 milliards d’euros. En Belgique, il représenterait une perte de 1,4 milliard d’euros par an. Mais ces chiffres globaux peuvent également prendre un aspect très concret quand on les rapporte aux pertes économiques supportées par les ménages. En Wallonie, ces coûts sont estimés à 174 euros par an par ménage ! A l’heure actuelle, en ces périodes de crises successives, c’est un budget non-négligeable qui pourrait être économisé.

Ethique  : il s’agit également de s’interroger sur le paradoxe entre, d’une part, les surplus et d’autre part, l’insécurité alimentaire qui touchait entre 702 et 828 millions de personnes dans le monde en 2021. Il nous questionne sur la cohérence de notre système alimentaire et sur la place que nous voulons accorder à ce qui est essentiel à la vie.

Vous souhaitez en savoir plus sur cette thématique ? Découvrez notre article d'actualité :

Le gaspillage alimentaire n’est pas un phénomène nouveau, mais son ampleur actuelle et la conscience des enjeux qui y sont liés le sont.

Nous nous situons actuellement dans une ère d’abondance et le gaspillage alimentaire relève aussi de ces mutations du système alimentaire (déclin de la valeur des aliments, changement des comportements, déshumanisation de la chaine alimentaire, etc.). Cela entraîne à chaque maillon de la chaine des pertes (à la production, à la transformation et au stade de la distribution) et du gaspillage (à domicile et en restauration hors foyer).